En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Education aux médias et à l'information (EMI)

Projet Fakenews avec la médiathèque : séance de fact checking

Par MARIE-FRANCOISE CHATRE, publié le mercredi 15 janvier 2020 09:23 - Mis à jour le mercredi 15 janvier 2020 09:23

Le fact-checking, ou journalisme de vérification

Objectifs de la séance :

  • Comprendre qu'une image (fixe ou animée) n'est pas une preuve en soi et qu'elle peut être soumise à des manipulations.

  • Connaître des outils de recherche inversée d'images (google images et Tineye)

  • Sensibiliser aux différentes façons dont une image ou une photographie peut être transformée à des fins de

    mal-information.

NB : En introduction rappel de l’outil de vérification de l’information vu dans la précédente séance : le DECODEX

Support : Jeu info profiler proposé par la Ligue de l’Enseignement

Scénario de départ :

« Vous travaillez chez PLUSKVRAI, un site spécialisé dans la transmission de faits divers internationaux. Bien que décrié par vos confères comme site médiatique futile et donc complètement inutile, vous avez gagné en renommée et en parts de marché grâce à la véracité de vos informations. Tout le monde le reconnaît dans le monde des médias, vous êtes des pros pour traquer les infox. On entend même " Si tu veux vérifier un fait, va sur PLUSKVRAI! Si tu ne vois rien, c'est qu'il n'y a rien ! "

L'équipe habituelle du comité de rédaction a envie de former de nouvelles personnes. C'est à vous, aujourd'hui, qu'elle a confié cette mission redoutable de débusquer les fausses infos pour ne publier que les bonnes. À vous de jouer et soyez à la hauteur. L'avenir du site PLUSKVRAI est entre vos mains ! »

 

Déroulement : constituer 5 groupes de 3 à 4 élèves

 

Première phase : 5 minutes

 

  • Chaque groupe dispose de 2 publications (format papier) : un article de presse et un tweet + 1 tableau

  • Les élèves de chaque groupe doivent échanger pour découvrir, (intuitivement) ce qui relève de l’info ou de l’intox (appel au bon sens, à l’observation, à la réflexion ….)

Le recours aux outils numériques n’est pas autorisé à cette phase du jeu.

  • Chaque groupe fait un premier choix (je publie ou pas), argumente la décision prise et remplit le tableau (choix 1)

Deuxième phase : 10 minutes

Passage des documents d’un groupe à l’autre et changement des règles du jeu avec cette fois-ci la possibilité d’utiliser les ordinateurs connectés pour effectuer des recherches :

(les documents du groupe A passent au groupe B / les documents du groupe B passent au groupe C etc ...)

Les élèves enquêtent afin de répondre aux questions suivantes : Qui publie ? La photo est-elle située dans l'espace et dans le temps ? Quelles en sont les sources ? Quelle était l'intention de ceux qui ont publié la fausse information ?

Chaque groupe complète le tableau (choix 2)

Troisième phase : restitution : 20 minutes

Projection des différents documents ; ceux qui n’ont pas travaillé sur les documents s’expriment en premier afin qu’ils donnent une première impression. Puis on demande au groupe ayant traité les documents par « intuition » (1ère règle) de livrer sa décision. Enfin, le groupe ayant investigué plus en profondeur (2ème règle).

 

Dans un second temps :

Apport d’informations (vidéos) : 15 minutes : outils de recherche d’image inversée (google images et Tineye)/ Le deepfake / Le fact-checking de l’AFP – cf document 2

Le fact-checking, ou journalisme de vérification

Objectifs de la séance :

  • Comprendre qu'une image (fixe ou animée) n'est pas une preuve en soi et qu'elle peut être soumise à des manipulations.

  • Connaître des outils de recherche inversée d'images (google images et Tineye)

  • Sensibiliser aux différentes façons dont une image ou une photographie peut être transformée à des fins de

    mal-information.

NB : En introduction rappel de l’outil de vérification de l’information vu dans la précédente séance : le DECODEX

Support : Jeu info profiler proposé par la Ligue de l’Enseignement

Scénario de départ :

« Vous travaillez chez PLUSKVRAI, un site spécialisé dans la transmission de faits divers internationaux. Bien que décrié par vos confères comme site médiatique futile et donc complètement inutile, vous avez gagné en renommée et en parts de marché grâce à la véracité de vos informations. Tout le monde le reconnaît dans le monde des médias, vous êtes des pros pour traquer les infox. On entend même " Si tu veux vérifier un fait, va sur PLUSKVRAI! Si tu ne vois rien, c'est qu'il n'y a rien ! "

L'équipe habituelle du comité de rédaction a envie de former de nouvelles personnes. C'est à vous, aujourd'hui, qu'elle a confié cette mission redoutable de débusquer les fausses infos pour ne publier que les bonnes. À vous de jouer et soyez à la hauteur. L'avenir du site PLUSKVRAI est entre vos mains ! »

 

Déroulement : constituer 5 groupes de 3 à 4 élèves

 

Première phase : 5 minutes

 

  • Chaque groupe dispose de 2 publications (format papier) : un article de presse et un tweet + 1 tableau

  • Les élèves de chaque groupe doivent échanger pour découvrir, (intuitivement) ce qui relève de l’info ou de l’intox (appel au bon sens, à l’observation, à la réflexion ….)

Le recours aux outils numériques n’est pas autorisé à cette phase du jeu.

  • Chaque groupe fait un premier choix (je publie ou pas), argumente la décision prise et remplit le tableau (choix 1)

Deuxième phase : 10 minutes

Passage des documents d’un groupe à l’autre et changement des règles du jeu avec cette fois-ci la possibilité d’utiliser les ordinateurs connectés pour effectuer des recherches :

(les documents du groupe A passent au groupe B / les documents du groupe B passent au groupe C etc ...)

Les élèves enquêtent afin de répondre aux questions suivantes : Qui publie ? La photo est-elle située dans l'espace et dans le temps ? Quelles en sont les sources ? Quelle était l'intention de ceux qui ont publié la fausse information ?

Chaque groupe complète le tableau (choix 2)

Troisième phase : restitution : 20 minutes

Projection des différents documents ; ceux qui n’ont pas travaillé sur les documents s’expriment en premier afin qu’ils donnent une première impression. Puis on demande au groupe ayant traité les documents par « intuition » (1ère règle) de livrer sa décision. Enfin, le groupe ayant investigué plus en profondeur (2ème règle).

 

Dans un second temps :

Apport d’informations (vidéos) : 15 minutes : outils de recherche d’image inversée (google images et Tineye)/ Le deepfake / Le fact-checking de l’AFP – cf document 2

Pièces jointes

À télécharger

 / 1